L'héritage Franciscain en Suisse Romande

François et Claire ayant largement ensemencé la terre de Romandie, un petit bouquet s'impose pour complèter ce site.

Répartie en 3 Ordres, la Famille Franciscaine compte de multiples branches: 

Le 1er Ordre

  • Les Frères Mineurs, appelés généralement Franciscains, ne sont plus présents en Suisse Romande.
  • Les Frères Mineurs Conventuels (appelés chez nous Cordeliers)
  • Les Frères Mineurs Capucins.

Le 2ème Ordre

  • est celui des Soeurs Clarisses   

Le 3ème Ordre  (ou Tiers-Ordre)

était initialement destiné aux laïcs désireux d'embrasser le projet évangélique franciscain, et s'appelle aujourd'hui le Mouvement Franciscain Laïc. Néanmoins, des communautés de tertiaires consacrées se sont très vite formées.

En font partie :

  • Les Soeurs Capucines
  • Plusieurs branches de Soeurs Franciscaines

Toutes ces communautés sont regroupées au sein du CFR (Conseil Plénier de la Famille Franciscaine Romande). Sont présentées ci-dessous celles qui ne l'ont pas déjà été dans les pages précédentes.

Cordeliers en 2012

Dès les débuts de l'Ordre des Frères Mineurs, 2 branches se formèrent, l'une attachée aux petites Fraternités et à la vie itinérante, et l'autre, plutôt centrée sur la vie en Couvents, d'où le nom de Frères Mineurs Conventuels. Plus axé sur l'Office Divin, l'étude et le ministère sacerdotal, l'Ordre a donné à l'Eglise au fil des siècles de nombreux artistes, musiciens, professeurs, et les Couvents sont souvent des centres spirituels et intellectuels renommés. Le Franciscain conventuel le plus célèbre est certainement St Maximilien Kolbe.

L'implantation Suisse date du 13ème siècle. Répartis en trois Fraternités (Choulex-GE, Flüeli-Ranft et Fribourg) Depuis 2012, les frères en Suisse forment avec ceux d'’Autriche une Custodie provinciale dépendante de la Province d’Allemagne.

Couvent des Cordeliers, rue de Morat 6, 1700 Fribourg

Tél : 026/ 347.11.60 | http://www.cordeliers.ch| envoyer un courrier

Sœurs d’Ingenbohl

Les Soeurs de la Charité de la Sainte Croix d'Ingenbohl sont nées dans le mouvement social catholique du 19ème siècle. Le Père Théodose Florentini observa comment les couches les plus vulnérables de la société étaient affectées par les changements politiques, économiques, techniques et culturels. L'Industrialisation, par exemple, contribua bien vite à enrichir quelques uns et appauvrir davantage les nombreux autres.  Sa devise : "Les besoins du temps sont l'expression de la volonté de Dieu"  est devenue celle de Mère Marie-Thérèse Scherrer et de ses soeurs. Aujourd'hui encore, dans 17 pays à travers le monde, elles essaient de relever de nouveaux défis à travers diverses oeuvres sociales.

En Suisse Romande, elles sont présentes à Fribourg, Broc, Estavayer-le-Lac, Grandvillard, Moutier, Delémont, St Ursanne, Sierre,Vercorin, Vouvry et Lausanne.

Maison Provinciale : Rue des Kybourg 20, 1700 Fribourg.

Tél : 026/ 488.31.31 | http://fr.kloster-ingenbohl.ch  envoyer un courrier

Sr. Bernarda (Maria Anna) Heimgartner

Dans le contexte social du 19ème siècle, le Père Théodose Florentini, un Capucin aux vues larges, se préoccuppa des couches les plus pauvres de la population, notemment des enfants, souvent contraints de travailler en usine. Il fonda tout d'abod avec Mère Bernarda Heimgartner une congrégation enseignante, les Soeurs de la Sainte Croix de Menzingen,dans le but d'oeuvrer à la formation de la jeunesse. Devant la diversification des oeuvres, il fondera plus tard une 2ème congrégation, les soeurs d'Ingenbohl.

Les Soeurs de Menzingen sont actuellement actives sur 4 continents dans diverses tâches sociales d'éducation et de formation.

En Suisse Romande, elles sont présentes à Fribourg, Bulle et Conthey.

Bureau Vice-Provinciale : Avenue de Pérolles 72, 1700 Fribourg.

Tél : 026/ 455.47.16 | voir le site | envoyer un courrier

Les Soeurs de Baldegg

Le couvent des Soeurs de la Divine Providence de Baldegg a été fondé en 1830 dans le but de rendre possible une formation scolaire aux filles également. A cet effet, l'Abbé Joseph Leonz Blum de Reiden(LU) sollicita les 7 soeurs de la famille Hartmann de la ferme Oberhilti à Hohenrain. Plusieurs écoles et internats ont ainsi vu le jour. Encore aujourd'hui, les Soeurs s'engagent dans le domaine de la formation ou de l'hospitalité (maison de convalescents, foyer d'étudiants...). Elles sont également présentes en Tanzannie, Papouasie Nouvelle Guinée, Ethiopie et Bosnie.

Soeurs de Baldegg et Foyer Bel-Abri (étudiantes) : ch. de la Fenettaz 5, 1722 Bourguillon (FR)

Tél : 026/ 321.33.60 (ou 62) | http://www.klosterbaldegg.ch  | envoyer un courrier

Menu utilisateur